Cap sur la mobilité verte pour les véhicules jaunes de la Poste

Ils sont jaunes mais roulent «vert», ils sont écologiques et permettent d’améliorer la qualité de l’air. Mais qui sont-ils? Les 6200 véhicules de livraison électriques de la Poste! Principal prestataire logistique en Suisse, la Poste mise de plus en plus sur la mobilité verte. Et autant le dire, ses véhicules de livraison à propulsion alternative constituent un pilier essentiel de la «Poste du futur» puisque l’objectif de la Poste est de disposer d’une flotte de livraison entièrement électrique d’ici 2030. Et elle veut devenir une entreprise sans incidence sur le climat d’ici 2040.

Avec l’essor du commerce en ligne, le nombre de colis à distribuer ne cesse d’augmenter. Et qui dit colis dit trajets supplémentaires. Il est donc logique que la Poste s’engage activement en faveur de la durabilité et mise pleinement sur la mobilité électrique pour la distribution des lettres et des colis dans toute la Suisse. Depuis plus de dix ans déjà, les quelque 6000 scooters électriques à trois roues, avec lesquels les facteurs distribuent les envois, roulent exclusivement avec du courant vert certifié produit en Suisse. La Poste est en train de doter progressivement ses véhicules à quatre roues de moteurs à propulsion alternative.

Aujourd’hui, c’est au tour de Fétigny (FR) et de Mendrisio (TI) – premiers sites de la Poste en Suisse Romande et au Tessin à distribuer les lettres et les colis avec des véhicules uniquement électriques – d’inaugurer 111 nouveaux véhicules électriques de livraison flambants neufs.

Bien connu et très apprécié: le légendaire scooter électrique de la Poste (Kyburz DXP). Les 6000 scooters de la Poste entraînent une réduction globale annuelle de CO2 qui équivaut à 7000 tonnes, l’équivalent d’environ 2700 vols aller-retour Zurich-New York pour une personne. | Image: POSTE SA

Bien connu et très apprécié: le légendaire scooter électrique de la Poste (Kyburz DXP). Grâce à ses 6000 scooters, la Poste réduit ses émissions de CO2 de 7000 tonnes par an, soit l’équivalent d’environ 2700 vols Zurich-New York aller-retour pour une personne. | Image: POSTE SA

 

Vous l’avez certainement déjà croisé sur votre route : il est jaune mais son logo montre qu’il est aussi vert: Son volume de chargement: 10,7 m3; poids: 3,5 tonnes; charge utile: env. 950 kg; économies de CO2 pour un kilométrage annuel de 35 000 km: env. 7,5 tonnes.

Vous l’avez certainement déjà croisé sur votre route: il est jaune mais son logo montre qu’il est aussi vert: son volume de chargement: 10,7 m3; poids: 3,5 tonnes; charge utile: env. 950 kg; réduction des émissions de CO2 pour un kilométrage annuel de 35 000 km: env. 7,5 tonnes. | Image: POSTE SA

En Suisse alémanique, dans certains quartiers du centre de Zurich, la Poste distribue déjà l’ensemble des lettres et colis sur le dernier kilomètre au moyen de véhicules électriques depuis sa deuxième plateforme de logistique urbaine installée à Neumünster. Ils sont ainsi environ 3500 ménages et 16 600 clients zurichois à recevoir leurs envois postaux avec compensation du CO2.

Et ce n’est qu’un début. La distribution des colis avec compensation du CO2 passe à la vitesse supérieure : d’ici 2025, la Poste envisage une distribution des colis écologique dans les grandes villes de Suisse en recourant principalement à des véhicules électriques : Zurich, Bâle, Berne et Genève seront les premières agglomérations à bénéficier d’une distribution avec compensation du CO2. Et d’ici neuf ans, l’objectif de la Poste est de disposer d’une flotte de livraison entièrement électrique et ce dans tout le pays. Au total, quelque 10 500 véhicules électriques ou dotés d’autres modes de propulsion alternatifs et écologiques distribueront les lettres et les colis dans toute la Suisse.

Pour Johannes Cramer, membre de la Direction du groupe et responsable de l’unité Services logistiques de la Poste, il est normal que la Poste montre l’exemple en s’engageant en faveur du développement durable et plus particulièrement de la mobilité électrique: «La Poste ne veut pas seulement être exemplaire en matière de durabilité, mais elle va plus loin en intégrant le développement durable dans ses modèles d’affaires. Et le passage à une flotte «verte» montre que nous sommes sur la bonne voie, puisque sur les 10 500 véhicules de livraison de la Poste, environ 60%, soit 6200 véhicules sont déjà électriques.»

Bien entendu, les experts en distribution des envois ont préalablement testé les nouveaux véhicules de manière approfondie. Et le bilan est très positif: ces véhicules sont adaptés pour de nombreux arrêts et simples à utiliser. Il s’agit donc d’une solution idéale pour les facteurs, qui sera utilisée en ville dans un premier temps, puis par la suite aussi dans les zones périphériques.

Pour atteindre ses objectifs climatiques, la Poste doit encore électrifier environ 7500 véhicules de livraison ces prochaines années

Pour atteindre ses objectifs climatiques, la Poste doit encore adapter le mode de propulsion d’environ 7500 véhicules de livraison ces prochaines années. | Graphique: POSTE SA

 

Développement durable : les objectifs de la Poste

La Poste s’engage pour le développement durable : son objectif d’améliorer d’ici fin 2020 l’efficacité en matière d’émissions de CO2 d’au moins 25% a pu être atteint et même dépassé dès fin 2019 avec une amélioration d’environ 27,6%.

Pour confirmer cet engagement, la Poste a été, en février 2019, la première grande entreprise suisse à rejoindre l’initiative internationale EV100 (electric vehicles). Aux côtés de 39 autres grandes entreprises, elle s’engage à agir pour que la mobilité électrique devienne la norme d’ici à 2030. L’objectif de la Poste: adopter d’ici à 2030 un mode de propulsion électrique pour près de 4600 véhicules de livraison allant jusqu’à 3,5 tonnes pour la distribution des lettres et des colis. Dans cette optique, la Poste suit activement l’évolution du marché des véhicules de distribution à propulsion électrique. Pour tous ses véhicules à propulsion électrique, la Poste utilise un courant entièrement vert produit en Suisse.