Grâce à une bonne collaboration, la Poste a traité avec succès un nouveau volume record de colis

Nouveau record de colis dans les centres de la Poste. Malgré les mesures de protection particulières appliquées dans les centres de tri des colis, la Poste a pu traiter hier avec succès une quantité record de 889'000 colis. Cette année, les collaborateurs de la Poste n’ont encore jamais trié et distribué autant de colis. Cette performance exceptionnelle est possible, car les centres courrier traitent eux aussi plus de 130'000 colis par jour et parce que des gros clients effectuent un tri préalable des colis.

Pour que les personnes en Suisse restent chez elles pour se protéger du coronavirus et puissent malgré tout effectuer des achats, les collaboratrices et collaborateurs de la Poste fournissent actuellement des prestations exceptionnelles. Ils traitent des volumes de colis comme durant la période de Noël, soit 40% de plus que lors d’une journée moyenne. Un nouveau record a même été enregistré hier pour 2020: avec 889’000 colis cette année, les centres de traitement de la Poste n’ont encore jamais traité autant de colis. Ce record est d’autant plus exceptionnel que la Poste ne peut pas embaucher autant de personnel qu’elle le souhaiterait pour le traitement des colis comme durant la période de Noël. Toutes les personnes concernées travaillent en devant faire face à des conditions de travail difficiles: la distanciation sociale et les règles d’hygiène sont strictement respectées et sont également une priorité absolue pour le traitement des colis. Si des collaborateurs n’étaient pas suffisamment protégés et devaient s’absenter pour cause de maladie, les nombreux colis des commandes en ligne ne pourraient pas être distribués aux ménages.

Une collaboration unique en son genre fait ses preuves
En dépit des volumes importants et des conditions difficiles, la Poste réussit, grâce à l’engagement exceptionnel des collaborateurs, à traiter et à livrer les colis jour après jour. La nouvelle collaboration entre les centres de traitement de la Poste et les gros clients fait ses preuves: les centres courrier où la charge de travail est moins élevée soutiennent les centres colis surchargés et certains gros clients trient leurs colis selon les dimensions et les région de desserte avant de les remettre à la Poste. Les mesures prises et la procédure non conventionnelle ont donc un impact important: les installations de tri des centres colis sont déchargés de plus de 130’000 colis chaque jour.

Le courrier compense le recul du volume des lettres

«Nous aidons volontiers nos collègues des centres colis», explique Christian Mösch, responsable du centre courrier de Härkingen. Depuis quatre semaines, 45 de ses 470 collaborateurs trient chaque jour non plus seulement des lettres, mais aussi des petits colis et des envois encombrants, dans le voisinage direct du centre colis de Härkingen. De nouveaux employés ont également été embauchés temporairement. «Nous sommes également des consommateurs et commandons nous aussi des colis dans cette situation exceptionnelle. Si nous pouvons contribuer au traitement des envois, nous le faisons volontiers.» Par ailleurs, en raison du recul constant du volume des lettres, il y a des capacités dans les centres courrier. «Sur le marché des colis en plein essor, cela nous offre une perspective d’avenir», explique Christian Mösch.

 

«Les partenaires de longue date s’entraident»
«Actuellement, nous enregistrons des commandes comme à la période précédant Noël», explique Riet Steiger, CEO de Competec Logistik AG. Le prestataire logistique ayant son siège à Willisau fait partie du groupe Competec, tout comme le commerçant en ligne bien connu BRACK.CH. En tant que gros client de longue date de la Poste, Riet Steiger, les choses sont claires: «Entre partenaires, on s’entraide dans les périodes difficiles». Actuellement, plus de 22’000 colis quittent quotidiennement le centre logistique hautement automatisé. Tous les colis sont déjà prétriés pour décharger les centres colis de la Poste.
Colis à côté et sous les colis - Quantités record sous le virus Corona

Colis à côté et sous les colis – Quantités record sous le virus Corona