«Compléter l’affranchissement»: le mot d’ordre du moment

Depuis le 1er janvier 2022, de nouveaux tarifs s’appliquent pour les lettres en Suisse. Si vous avez encore d’anciens timbres, vous pouvez continuer à les utiliser en les complétant avec la valeur manquante. Que devez-vous savoir concernant les nouvelles règles? Six questions et six réponses sur le sujet.

Nouvelle année, nouvelle valeur de taxe: dès début 2022, une lettre en Courrier A pour la Suisse coûte 1.10 francs et une lettre en Courrier B, 90 centimes. Toutefois, les anciens timbres du Courrier A et B restent évidemment valables. Compléter l’affranchissement, telle est la formule magique: il suffit d’ajouter la valeur manquante à un vieux timbre, et c’est parti! Les «timbres de valeur complémentaire» à 20, 10 et 5 centimes sont disponibles online sur Postshop, dans les filiales de la Poste et les filiales en partenariat. Naturellement, la Poste vend déjà les nouveaux timbres normaux à 90 centimes et 1.10 francs.

1. Il me reste beaucoup d’anciens timbres à la maison. Puis-je les retourner et me les faire rembourser?

Cela n’est pas possible pour les timbres déjà achetés. Mais ils conservent leur validité, comme expliqué plus haut. Vous pouvez en effet compléter l’affranchissement des timbres à 85 ou 100 centimes, mais aussi d’«anciens» WebStamps, avec la valeur manquante.

2. Combien de temps les timbres de valeur complémentaire seront-ils disponibles? Et combien de temps seront-ils valables?

La durée de cette période de transition n’est pas fixée. Il est cependant clair que les timbres de valeur complémentaire seront en circulation pendant une longue période, à savoir assez longtemps pour que la clientèle ait épuisé tous les timbres à 85 centimes et à 1 franc.

3. Quelle est l’importance du tirage pour les timbres de valeur complémentaire? Quel est le coût pour la Poste?

Nous ne pouvons malheureusement pas avancer de chiffres, aussi bien en ce qui concerne les coûts de production que le tirage global. La raison est simple: contrairement aux objets de collection, comme le tout récent Swiss Crypto Stamp, le tirage des timbres de valeur complémentaire n’est pas limité. Certes la Poste a pour mandat d’assumer ses responsabilités non seulement sociales et écologiques, mais aussi économiques. Mais ce dernier point n’est pas central dans ce cas. Il s’agit plutôt d’offrir une solution transitoire simple à notre clientèle grâce aux timbres de valeur complémentaire. En fonction du besoin, la Poste imprimera simplement de nouveaux timbres de valeur complémentaire.

4. Que se passe-t-il si je glisse dans la boîte aux lettres une lettre insuffisamment affranchie?

Même lorsque les modifications sont communiquées dans toute la Suisse et répétées en boucle, les nouveautés de la Poste ne parviennent de loin pas à toute notre clientèle. C’est pourquoi la Poste fermera un œil encore jusqu’à fin janvier. Une lettre portant un timbre de 1 franc sans valeur complémentaire sera ainsi toujours considérée comme une lettre en Courrier A et distribuée comme à l’accoutumée. Mais à compter du 1er février 2022, la Poste taxera les lettres insuffisamment affranchies, facturant à l’expéditeur l’affranchissement manquant ainsi qu’un supplément de 1 franc. Si l’expéditeur est inconnu, la Poste facturera l’affranchissement manquant au destinataire, sans supplément. Lors du dépôt de lettres au guichet, celles-ci devront le cas échéant être affranchies avec la valeur complémentaire dès le 1er janvier 2022.

5. Pourquoi au juste la Poste a-t-elle augmenté le prix des timbres?

Une lettre en Courrier A déposée dans les temps aujourd’hui à Genève sera remise demain au destinataire à Romanshorn. Autrement dit, la Poste propose dans toute la Suisse un service universel fiable de grande qualité, qu’elle souhaite continuer à financer elle-même à l’avenir. La Poste peut y parvenir en grandissant, en investissant, en élargissant ses champs d’activités et en augmentant encore son efficacité, conformément à sa nouvelle stratégie. Cette stratégie comporte aussi une augmentation modérée des prix. En savoir plus. Par ailleurs, la dernière hausse des prix pour les timbres remonte à 2004.

6. À quoi ressemblaient les timbres de valeur quand il y avait la dernière hausse des prix complémentaire en 2004

À l’époque, un timbre de 15 centimes avait été créé à cet effet afin de compléter l’affranchissement des anciens timbres de 70 centimes. Un timbre de 10 centimes complétant les timbres de 90 centimes était déjà disponible depuis 2002. Petite anecdote historique: le dernier timbre de 5 centimes en date remonte à 1986. Mais il est épuisé depuis longtemps et ne survit que dans les albums de collection.

Timbre de 15 centimes: il était valable à compter du 30 décembre 2004

Timbre de 15 centimes: il était valable à compter du 30 décembre 2004