Ce sont les frères Thurn und Taxis qui, voici plus de 500 ans, ont donné à la Poste sa première touche de jaune

«Le Géant jaune». La Poste est jaune. Des boîtes aux lettres peintes en vert foncé ou en rouge? Difficile à imaginer aujourd’hui, car le jaune est la couleur de la Poste depuis plus de 100 ans. Plus précisément, il s’agit du «jaune Poste», une nuance bien particulière qui est même protégée. Mais pourquoi la couleur jaune fait-elle partie intégrante de la marque Poste? Et comment se fait-il que la Poste ne soit pas seulement jaune?

La Poste distribue des lettres et des colis. Et sa couleur est le jaune, comme chacun le sait. Toutefois, rares sont les personnes qui savent que la Direction générale des PTT (postes, téléphones et télégraphes) décide en 1939 seulement d’imposer la couleur «jaune Poste» pour les boîtes aux lettres et les distributeurs automatiques de timbres-poste. En effet, alors que les véhicules postaux arborent le fameux «jaune Poste» depuis 172 ans, le vert foncé ou le rouge sont encore longtemps utilisés pour les boîtes aux lettres, dont la forme et les ornements varient également. Il faut donc attendre «Les origines de ce choix de couleur remontent à des temps encore bien plus anciens», explique Karl Kronig, directeur adjoint et responsable des collections du Musée de la communication. «Le jaune a fait son apparition lors de la mise en place des services postaux organisés.»

La majorité des cars postaux, c’est-à-dire des véhicules postaux de l’époque, arborent la couleur «jaune Poste» depuis 1849 déjà.

Des origines qui remontent au XVe siècle
Les premiers services postaux organisés apparaissent en 1490. Cette année-là, l’empereur Maximilien Ier charge les frères Janetto et Francesco de Tassis, d’origine italienne, d’acheminer sa correspondance. Comme le jaune et le noir sont alors les couleurs impériales, les deux frères (connus plus tard sous le nom de «von Thurn und Taxis») les reprennent dans leurs armoiries. Dès lors, les diligences postales sont aussi habillées de jaune et de noir, ce qui permet de reconnaître au premier coup d’œil le service de courrier de l’empereur. Ce n’est toutefois qu’au cours des XIXe et XXe siècles que la couleur jaune s’impose en Europe. C’est le cas en Suisse ainsi qu’en Allemagne, où le «jaune Poste» est largement utilisé depuis le XIXe siècle déjà, mais n’est introduit dans tout le pays qu’en 1946. Il en va de même en France, où le jaune devient la couleur officielle des services postaux en 1960.

Avant 1939, le vert foncé ou le rouge sont de mise pour les boîtes aux lettres, dont les formes varient également.
Source: Karl Kronig, Ab die Post! 150 Jahre schweizerische Post. Boîtes aux lettres vertes et rouges en 1870. P. 107.

Une couleur protégée depuis 2002
Ce n’est que bien des années plus tard, au début de 2002, que la Poste fait enfin enregistrer officiellement le «jaune Poste» en tant que couleur caractéristique de son activité principale. Depuis, la teinte jaune or RAL 1004 est un élément constitutif de la marque de la Poste,​​​​​ ce qui signifie qu’aucun concurrent n’a le droit de l’utiliser pour le trafic des lettres et des colis, le trafic financier ou l’exploitation des lignes de bus. ​En Suisse, c’est la troisième fois qu’une couleur bénéficie de la protection des marques. Auparavant, Milka avait fait déposer la couleur lilas pour l’emballage de ses chocolats et Wander la couleur orange pour le conditionnement des produits Ovomaltine.

Boîtes aux lettres, automates My Post 24 et filiales: la couleur jaune est aujourd’hui une évidence.

Jaune – mais pas seulement
Bien qu’elle soit toujours associée au «jaune Poste» et qu’un «cœur jaune» batte chez tant de ses collaboratrices et collaborateurs, la Poste est loin d’être «seulement» jaune. Par exemple, pour la poste de campagne, elle arbore le vert militaire. En outre, dans le domaine de la diversité, elle se pare de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

 

Classé dans: