Asendia: de «start-up» à acteur international de l’e-commerce

Dans le monde, une paire de baskets ou un vêtement à la mode est commandé chaque seconde sur une boutique en ligne d’un autre pays. Il est fort probable que le processus de commande et l’envoi international soient pris en charge par Asendia. La Poste Suisse participe depuis huit ans à cette entreprise. Pourquoi au fait?

Asendia est une co-entreprise des postes suisse et française créée en 2012. Comptant plus de 1500 collaborateurs sur 25 sites dans 15 pays, elle est active en Europe, en Amérique du Nord, en Asie, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Elle y propose des solutions d’envoi internationales destinées à des clients commerciaux, par exemple les sociétés de vente à distance. Asendia prend en charge pour ses clients l’envoi de marchandises ainsi que la distribution internationale d’envois publicitaires, de journaux, de périodiques et de courriers commerciaux. L’entreprise connaît sur le bout des doigts les systèmes postaux des pays dans lesquels elle opère et peut s’appuyer sur les réseaux de prestataires postaux et de colis du monde entier.

Depuis 2012, Asendia a fondé des sociétés nationales, consolidé sa présence aux États-Unis et en Grande-Bretagne et pris des participations dans les entreprises d’e-commerce à succès eShopWorld et Anchanto.

 

Asendia facilite le commerce transfrontalier
Le commerce en ligne transfrontalier croît fortement dans le monde entier et dans presque tous les groupes de produits. Les petites et moyennes entreprises aussi essayent de plus en plus de pénétrer de nouveaux marchés. Si un commerçant en ligne souhaite effectuer des envois vers le Brésil, par exemple, il doit se familiariser avec ce marché: les habitudes de paiement et de retour ainsi que les dispositions douanières spécifiques constituent des facteurs de réussite d’une vente sans accroc à l’international. Pour y parvenir, les sociétés de vente à distance internationales peuvent s’appuyer sur l’offre complète, l’expérience et les connaissances d’Asendia, qui peut se charger de toute la logistique, y compris l’importation, le dédouanement et la distribution finale. Asendia les relie ainsi au monde entier et permet aux consommateurs de Suisse et d’ailleurs d’acheter par delà les frontières nationales.

C’est pourquoi Asendia a et aura toujours sa place dans le portefeuille de la Poste Suisse, ce qui profite notamment aux clients exportateurs et aux destinataires suisses. La Poste a décelé le potentiel du commerce en ligne depuis fort longtemps et anticipé son évolution en orientant son activité logistique sur celui-ci. Le commerce transfrontalier en ligne et de petites marchandises est un facteur de réussite économique important pour la Poste Suisse.

 

 

Envois à l’importation en Suisse: le rôle important d’Asendia
Quelque 100 000 envois de petites marchandises de l’étranger arrivent chaque jour dans les centres de la Poste Suisse via les aéroports de Zurich et de Genève, et ce aussi grâce à Asendia. Des centaines de conteneurs avec des sacs postaux sont déchargés des avions, transportés, dédouanés et distribués. Plus de trois quarts des envois de petites marchandises proviennent d’Asie.

Essor du commerce en ligne pendant la crise du coronavirus
En raison du boom du commerce en ligne lié au coronavirus, le volume d’envois de petites marchandises en Europe a augmenté de 10 pour cent, tant à l’importation qu’à l’exportation. Pendant la crise du coronavirus, la situation d’urgence a lourdement impacté le trafic postal international. Avant le coronavirus, Asendia utilisait principalement des avions passagers pour le transport des envois. Après la suspension de la quasi-totalité des vols passagers par les compagnies aériennes, Asendia a peu à peu mis sur pied avec ses partenaires un «réseau de fret» avec des avions affrétés.Le résultat commercial d’Asendia montre que l’entreprise s’est maintenue avec succès sur un marché mondial en croissance durant les semaines et les mois écoulés et qu’elle est elle-même en forte expansion, et ce malgré les mesures de confinement décrétées dans le monde entier.

 

Trois questions stratégiques à Ulrich Hurni, président du Conseil d’administration d’Asendia

 

Monsieur Hurni, quelle est la stratégie d’Asendia?

Asendia veut croître. Pour ce faire, elle est passée d’entreprise de courrier à entreprise d’e-commerce et génère aujourd’hui 80% de son chiffre d’affaires dans ce secteur d’activité.

En 2014, Asendia a pris une participation dans la start-up eShopWorld. Celle-ci exploite la plateforme d’e-commerce de Nike, Max Mara, Victoria’s Secret, Tarte, Kerin ainsi qu’American Eagle et enregistre actuellement une forte croissance. Lorsqu’Asendia a été créée en 2012, son chiffre d’affaires avoisinait 450 millions d’euros. Entre-temps, elle n’a pas seulement franchi la barre symbolique du milliard de chiffre d’affaires, mais enregistrera cette année un chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros.

 

Asendia est-elle compatible avec la nouvelle stratégie de la Poste, la «Poste de demain»?

Asendia s’inscrit parfaitement dans la nouvelle stratégie de la Poste, car la Poste ne souhaite pas uniquement conserver son activité de base en Suisse, mais aussi continuer à se développer sur le plan international. Grâce à Asendia, la Poste renforce l’activité d’importation en Suisse et, à plus long terme, également celle d’exportation. En outre, nous pouvons exploiter un potentiel de synergies considérable avec notre partenaire, la poste française.

 

Comment Asendia entend-elle se développer à l’avenir?

Il est réjouissant de voir le développement d’Asendia au cours des dernières années.

Avec un chiffre d’affaires largement supérieur à un milliard d’euros, Asendia compte parmi les leaders mondiaux dans le secteur de l’e-commerce international. Nous poursuivrons avec détermination notre stratégie de croissance au cours de la période stratégique 2020–2023.