À la Poste, fin novembre, c’est déjà Noël

Une tradition depuis longtemps établie aux États-Unis commence à arriver chez nous: le «Black Friday», l’occasion pour les magasins et les boutiques en ligne d’attirer les chasseurs de bonnes affaires. Ceux-ci en profitent avec grand plaisir. Martin Borer, responsable Tri au Centre colis Härkingen, en a bien conscience. La Poste se prépare minutieusement afin que les marchandises commandées sur Internet soient livrées à temps.

«Je dirige le Tri depuis douze ans, mais je n’ai jamais vécu une chose pareille», déclare Martin Borer en prenant du recul. Il ne fait pas seulement allusion aux quatre dernières années qui ont battu des records annuels, mais également à la brusque augmentation du volume des colis autour du «Black Friday» l’an dernier.

«Il n’y a pas que nous qui avons été surpris, les commerçants en ligne aussi l’ont été. Les colis n’arrivaient pas au fur et à mesure, mais soudainement ensemble, tard le soir: nous avons fait je ne sais combien d’heures supplémentaires et donné le meilleur de nous-mêmes pour que les destinataires reçoivent leurs colis à temps».

Aux États-Unis, le Black Friday a lieu le vendredi qui suit «Thanksgiving», l’un des principaux jours fériés du pays. Le vendredi est inclus pour faire le pont, et permettre d’acheter les cadeaux de Noël. Les magasins attirent la clientèle avec des offres spéciales. La réponse des boutiques en ligne est la «Cyber Week», qui débute quelques jours avant le Black Friday et dure jusqu’au lundi suivant. Cette année, le Black Friday se déroulera le 23 novembre, et la Cyber Week du 19 au 26 novembre.

Environ 32% de colis supplémentaires

En Suisse aussi, le marché des bonnes affaires ne cesse de grandir à cette période de l’année. En 2017, la Poste a traité près de 12% de colis en plus par rapport à 2016 pendant la Cyber Week. En comparaison avec une journée ordinaire, le volume des colis a connu une hausse de 32% durant la Cyber Week en 2017. «Cette année, nous tablons sur des volumes encore plus élevés», affirme Martin Borer. La Poste a sondé ses principaux clients, les commerçants en ligne, afin de réaliser une estimation approximative des volumes. «Il s’agit des volumes assez prévisibles. Ce que l’on ne peut pas prévoir, ce sont les nombreux petits clients qui proposent également des promotions sur leur boutique en ligne».

Les préparatifs vont bon train

Lorsqu’on lui demande en quoi consiste concrètement sa préparation à la Cyber Week cette année, il se met à rire. «Nous sommes prêts depuis longtemps. Je planifie toujours six mois à l’avance.» À présent, la période de la Cyber Week fin novembre entre en pratique déjà dans le trafic des fêtes à la Poste. «Nous augmentons les effectifs de 30%, nous procédons au tri également le samedi et nous planifions ponctuellement des transports supplémentaires entre les centres colis et les bases de distribution. Les bases de distribution aussi renforcent désormais leur personnel dès le 26 novembre dans tous les secteurs et planifient quelque 270 tournées de renfort supplémentaires pour distribuer les envois aux clients». Auparavant, la Poste triait les colis durant deux samedis avant Noël. Aujourd’hui, à partir du 24 novembre et jusqu’à Noël, la Poste trie tous les samedis. Le mercredi 2 janvier 2019 constituera une autre journée de tri supplémentaire. «J’ai aussi la chance d’avoir des collaborateurs incroyablement motivés. Il va de soi pour chacun d’accélérer la cadence durant les jours de fêtes et de montrer les performances dont la Poste est capable.» Martin Borer prêtera également main forte au tri en cas d’urgence.

«Espérons qu’il ne neige pas»

Le pire qui pourrait se produire serait une interruption prolongée de l’installation de tri. «Durant une journée de travail normale, nous trions en moyenne 325 000 colis, ici à Härkingen. Si, pendant la période de l’Avent, l’installation était arrêtée pendant plus de 20 minutes, cela créerait un gigantesque embouteillage au niveau des colis.» Il est toutefois plus probable qu’il se mette à neiger. «Cela risque d’entraîner des retards pour le transport routier et ferroviaire, et donc une arrivée tardive des colis chez nous pour le tri. L’étape de tri se termine donc plus tard, et il reste peu de temps pour évacuer les colis dans les délais.»

Manifestement, Martin Borer est impatient de rentrer dans cette période éprouvante. «C’est le seul moment de l’année où autant de personnes travaillent ici. J’aime bien cela. Si nous sommes convenablement préparés, cette période peut être harassante, mais pas stressante.» Mais va-t-il lui aussi à la chasse aux bonnes affaires sur les sites de vente en ligne? «J’observe les offres, mais plutôt dans le but de préparer le travail dans le centre colis.» L’an dernier, par exemple, un nombre considérable de grands téléviseurs ont été achetés et ont ensuite dû être triés manuellement en tant qu’encombrants. «Mais lorsque je remarque une offre intéressante pour un iPad, j’en achète un pour ma femme».

 

Plus d’informations sur les heures de pointe dans les centres de colis

Pendant un jour de travail ordinaire, la Poste trie en moyenne environ 800 000 colis au total. Durant les journées records précédant Noël, le volume quotidien grimpe à près de 1,3 million de colis. Et la tendance est à la hausse. C’est la raison pour laquelle nous augmentons les capacités des centres colis: entre 2014 et 2016, la Poste a déjà investi quelque 60 millions de francs dans l’extension de ses trois grands centres colis de Daillens, Härkingen et Frauenfeld. La capacité de tri a ainsi augmenté d’environ 25%. D’ici à 2020, la Poste investira environ 150 millions de francs dans la construction de trois nouveaux centres colis régionaux dans les cantons des Grisons, du Tessin et du Valais. Dans les centres de distribution aussi, la capacité de distribution a été augmentée à hauteur de 8% ces dernières années avec de nouvelles tournées de facteurs, plus de personnel et des véhicules supplémentaires. La Poste répond ainsi à la forte croissance du commerce en ligne et au souhait grandissant des clients de recevoir leurs envois le plus rapidement possible.