Quand les postiers sont des enfants

PostDoc Service scolaire propose aux classes de nombreux moyens didactiques sur des thèmes en lien avec la Poste. Les outils d’enseignement sont envoyés et gérés depuis le Blinden- und Behindertenzentrum de Berne. La Poste des enfants en bois y jouit d’une popularité indéfectible.

Le petit Moritz (2 ans) ouvre tout à coup de grands yeux: fasciné, il observe comment sa sœur Nea Jonna (5 ans) appose les cachets les uns après les autres sur le bout de papier devant elle. Et hop! Voilà qu’une nouvelle lettre est déjà prête à être expédiée. Satisfaite, Nea Jonna hoche la tête, pendant que sa mère dépose juste à côté un colis au «vrai» guichet. Aucun doute: la Poste a conservé un pouvoir de fascination intact sur les enfants en 2019. Rien de mieux que le guichet pour les enfants de la poste principale de Lucerne, rénovée et ouverte à l’été 2018, pour s’en rendre compte. Et hop!

Ce que Moritz et Nea Jonna ne savent pas encore, c’est qu’il est fort possible qu’ils retrouvent ensuite la Poste à l’école. En effet, avec PostDoc Service scolaire, la Poste met gratuitement à disposition des enseignants une vingtaine de moyens didactiques adaptés à tous les niveaux et qui couvrent une grande variété de thèmes postaux. La Poste des enfants est un grand classique. Elle comprend un guichet de poste en bois muni d’un cachet, d’un téléphone, de divers formulaires et d’autocollants, ainsi que d’un jeu de billets de banque. «La demande concernant la Poste des enfants est indéfectible», confirme Nick Moser, responsable PostDoc Service scolaire. Rien que l’année dernière, ce jeu de la Poste a été envoyé presque 400 fois à des écoles dans toute la Suisse.

L’homme qui sait toujours précisément où se trouve quelle poste s’appelle Hans Balsiger. Âgé aujourd’hui de 61 ans, il a passé l’ensemble de sa vie professionnelle au sein du Blinden- und Behindertenzentrum de Berne: un endroit qui offre aux personnes aveugles, malvoyantes et polyhandicapées un large éventail d’hébergements, d’emplois et de places de formation.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Depuis plus de 20 ans au service de la Poste des enfants

Hans Balsiger est responsable de la Poste des enfants depuis plus de 20 ans. C’est lui qui met à disposition et expédie les guichets postaux une fois qu’ils ont été commandés par voie électronique. C’est aussi lui qui contrôle les postes renvoyées, les nettoie et les répare si cela est nécessaire. Bien que Hans Balsiger ne voie pas du tout d’un œil et à seulement 20% de l’autre, il connaît la Poste des enfants mieux que quiconque: «Je remarque immédiatement quand quelque chose manque», confie-t-il. Pour nous démontrer sa maîtrise de la Poste des enfants, il démonte rapidement un des modèles. Pour cela, il n’a besoin d’aucun tournevis, et de moins de trente secondes.
La durée de prêt de la Poste des enfants est en général d’un mois. «Il y a habituellement environ trente à quarante unités en circulation», précise Hans Balsiger. Afin qu’il puisse toujours disposer d’une vue d’ensemble, chaque guichet possède un numéro. La demande concernant la Poste des enfants est particulièrement importante à chaque début d’année scolaire.
La plupart du temps, les guichets reviennent en bon état au Blinden- und Behindertenzentrum de Berne. «Ils sont souvent tamponnés de partout», précise Hans Balsiger, ce qui nécessite alors un important nettoyage. Hans Balsiger s’acquitte toujours consciencieusement de son travail. Il ne lui viendrait jamais à l’esprit d’envoyer des guichets qui seraient incomplets ou sales. Il est évident pour lui que «chaque classe a droit à une Poste des enfants comme neuve et complète».

Du chewing-gum en guise de colle

Bien que bon nombre des quelque 150 guichets postaux soient en circulation depuis un certain nombre d’années, ce jeu fabriqué en Suisse demeure un objet de grande qualité. «C’est un produit de qualité», souligne Hans Balsiger. Et les différents utilisateurs s’en rendent également compte. Parfois, Hans Balsiger trouve les retours accompagnés d’un dessin ou d’une courte lettre de remerciement d’une classe. «Ça me fait vraiment plaisir.» Il a moins apprécié, même si cela l’a tout autant fait sourire, lorsqu’une enseignante a essayé de rafistoler elle-même un guichet endommagé avec un chewing-gum en guise de colle de fortune. Moritz et Nea Jonna l’auraient-ils également remarqué?

La Poste s’engage dans des actions sociales et d’utilité publique

Les engagements sociaux et sociétaux de la Poste, comme la production de la «Poste des enfants», sont inscrits dans sa stratégie de responsabilité d’entreprise et relèvent du terrain d’action Citoyenneté d’entreprise. Dans le cadre de ces engagements, la Poste affecte de manière ciblée une partie de ses ressources à des causes sociales et d’utilité publique. Elle est active depuis des années sur ce terrain, fournissant par exemple des services logistiques gratuits lors de la campagne «2 × Noël» de la Croix-Rouge suisse, qui permet d’envoyer des paquets-cadeaux redistribués à des personnes dans le besoin. La Poste s’engage aussi dans le domaine de la culture, soutenant en particulier des artistes suisses au travers de sa propre collection d’art. Elle promeut en outre des fondations ou des projets à caractère social ou historico-culturel ou axés sur les jeunes, par le biais du fonds en timbres ou en émettant des timbres-poste avec surtaxe. Elle assure ainsi aux bénéficiaires une importante source de financement, tout en diffusant leurs messages.